SOINS DES CHEVEUX

Séchoir, fer à lisser, fer à boucler… Les bonnes pratiques

Vous les considérez comme les meilleurs amis de vos cheveux. Attention quand même à bien les utiliser !



Nous sommes d’accord avec vous : le séchoir, le fer à lisser ou le fer à boucler sont de vrais alliés coiffures pour donner à vos cheveux le style dont vous avec envie. Mais comme toutes les bonnes choses… Il ne faut pas en abuser !


La chaleur : pourquoi ça fonctionne si bien sur nos cheveux ?

Vous le voyez à chaque utilisation du fer à lisser, friser ou du séchoir… La chaleur contribue réellement à donner à vos cheveux la forme que vous désirez. La raison est simple : la chaleur de ces appareils modifie la structure interne du cheveu, ce qui donne la forme finale souhaitée ! Et si la structure interne est changée… la structure externe le sera tout autant ! C’est la raison pour laquelle ces outils chauffants réussissent à créer les coiffures de nos rêves.


Mais la chaleur a de nombreux effets négatifs sur la fibre capillaire. Elle enlève excessivement l’eau contenue dans le cheveu. Et quand on sait que le cheveu est exclusivement composé de kératine et d’eau, et qu’il est entouré par un film hydrolipidique (composé d’eau, de sébum, de minéraux et d’acides gras), on comprend qu’en enlevant 10% d’eau, le cheveu perd de sa composition vitale. 


À quoi sert l’eau dans mes cheveux ?

Petite parenthèse, pourtant obligatoire ! L’eau donne à mes cheveux sa capacité d’extension, son diamètre, sa consistance, c’est-à-dire le fait qu’il soit mou, sec, cassant… Mais l’eau joue aussi un rôle important dans la solidité du cheveu !
Si le film hydrolipidique est abimé, la cuticule va l’être aussi : les écailles se soulèvent, le cheveu devient poreux, il absorbe les liquides mais n'est plus capable de les retenir ! Jour après jour, l’eau s’échappe facilement de la fibre capillaire. Le cheveu se fragilise encore un peu plus et prend un aspect plus sec.
C’est bien ça qu’il se passe en cas d’abus des appareils chauffants pour les cheveux.
Notez bien nos conseils pour éviter d’en arriver là !


Le rituel thermo-protecteur

Règle numéro 1 : TOUJOURS appliquer un soin thermo-protecteur pour limiter l’impact négatif de la chaleur sur la fibre capillaire. Ces soins vous permettent d’utiliser une certaine chaleur, tout en préservant l’hydratation au cœur du cheveu. Il nourrit la fibre, éviter d’endommager le cheveu, d’avoir des fourches ou un aspect terne.
Ces soins facilitent le coiffage et de manière générale l’utilisation des appareils chauffants pour les cheveux ! À utiliser par exemple sans parcimonie, à chaque utilisation du séchoir ou fer, la Crème d’Exception PHYTOKÉRATINE Extrême de la marque PHYTO Paris : vous l’appliquez sur cheveux humides avant le brushing, ou sur cheveux secs avant les boucles ou le lissage.
Les études ont montré que l’endommagement du cheveu suite au séchage est réduit de 77% grâce à ce soin ! Ceci, grâce à l’addition 100% naturelle de kératine végétale, de beurre de sapotier et d’huile de baobab. Merci Nature !
Vous pouvez également utiliser le Spray PHYTOKÉRATINE Réparateur Thermo-Actif : il protège et répare pendant les brushings, puisque la chaleur active nos ingrédients réparateurs. En plus, il résiste à la chaleur jusqu’à 400 degré. 




Lire aussi : Shampooings, 4 règles pour bien les combiner


Quand utiliser les outils chauffants sur les cheveux ?

Le séchoir ne s’utilise pas sur cheveux mouillés, mais sur cheveux humides. La différence : les cheveux humides ont déjà été essorés, vous avez laissé le temps au temps de sécher un minimum vos cheveux, et donc de réduire l’exposition à la chaleur !
Les fers à lisser et à boucler s’utilisent sur cheveux secs impérativement. Sinon, les cheveux risquent de brûler sous l’effet de la chaleur. 


La température idéale

L’excès de chaleur agresse le cheveu, puisqu’il diminue le taux d’hydratation et ramollit la kératine. Sachez qu’au-dessus de 220 à 230°, les lésions faites aux cheveux sont définitives.
À toutes celles qui utilisent quotidiennement le fer à 300°, il faut vraiment changer cela pour éviter d’avoir des cheveux abimés, ternes et difficiles à démêler !

C’est pour cela qu’on privilégie des séchoirs et fers à lisser de qualité : vous avez besoin d’avoir le choix sur la température et l’intensité souhaitée.
Comment la choisir ?
En fonction de votre type de cheveux ! 

Les cheveux fins auront besoin d’une température assez basse, tandis que les cheveux épais demanderont une température intermédiaire.
Pour l’utilisation du séchoir, commencez avec une température assez basse mais avec une puissance maximale, puis inversez progressivement les 2 ! 


Le saviez-vous ? C’est Patrick Alès, fondateur de la marque PHYTO Paris, qui a également inventé le brushing au sein de son salon parisien.



Séchoir : garder la bonne distance

20 cm : minimum ! Le plus loin vous le tenez, le mieux c’est. Inutile de poser le séchoir directement sur les cheveux. Ça n’ira pas beaucoup plus vite, mais ça abîmera vraiment plus rapidement vos cheveux !
Évidemment, on commence par la racine, puis on descend jusqu’aux pointes. Lorsque nos cheveux sont pratiquement secs, vous pouvez vous rapprocher et faire le brushing en utilisant une brosse pour les discipliner, tout en diminuant l’intensité du souffle. 


Mèche par mèche

Brushing, lissage, boucles… Inutile d’affronter l’ensemble de la chevelure en une fois. On préfère sectionner les cheveux, mèche par mèche, pour éviter de repasser à de nombreuses reprises sur les mêmes cheveux.


Lire aussi : Shampooings, 4 règles pour bien les combiner


La fréquence d’utilisation

Malgré tous ces conseils, il n’empêche que les appareils chauffants ne doivent être utilisés que 3 fois par semaine ! D’ailleurs, c’est à peu près la même fréquence à laquelle on lave ses cheveux… Ça tombe bien !


Et voilà, vous savez tout sur la manière dont utiliser les séchoirs, fer à lisser et fer à boucler à la perfection ! Maintenant, à vous de jouer.

DIAGNOSTIC DE SOINS Découvrez votre rituel

JE DÉCOUVRE

À LIRE AUSSI