SOINS DES CHEVEUX

6 choses à savoir sur le cuir chevelu

Le cuir chevelu a ses propres besoins ! On vous les dévoile dès maintenant.



« De beaux cheveux ne peuvent se concevoir sans un cuir chevelu sain » disait Patrick Alès, fondateur de la marque Phyto Paris. Il ajoute : « Le cuir chevelu est la terre nourricière des cheveux, telle la terre l’est pour une plante ». En pleine santé, nous n’y pensons pas… Déréglé, les démangeaisons, chute de cheveux ou pellicules nous rappellent à quel point il est fondamental de prendre soin de lui !


À lire aussi: Shampooings, 5 règles pour bien les combiner


1. Les dessous du cuir chevelu, comment ça fonctionne?

Vous vous en doutez, le cuir chevelu recouvre tout le crâne. Il est souple, continu et résistant ! Jusque-là, pas de grosse découverte.
Le cuir chevelu a plusieurs responsabilités : il constitue une barrière physique pour votre crâne, il est un isolant thermique et aussi une protection immunologique !
Le cuir chevelu n’est que la face visible de l’iceberg. En réalité, il est composé de plusieurs couches, identiques à la peau : l’épiderme renferme le bulbe pileux (aussi appelé follicule) – c’est-à-dire la base des poils et des cheveux. Le derme contient tous les vaisseaux sanguins et 230 terminaisons nerveuses ! Le renouvellement cellulaire du cuir chevelu dure 14 jours, contre 28 jours pour la peau ! Les cellules mortes du cuir chevelu sont évacuées, notamment grâce aux shampooings.


Découvrez le traitement pour cuir chevelu le plus adapté à vos besoins : Faites le diagnostic PHYTO.


2. Petite question... Pourquoi a-t-on des cheveux ?

Question étrange et pourtant… Pourquoi n’aurions-nous pas seulement des poils sur la tête ? Retournons à la base de l’histoire humaine… Les tous premiers hommes n’avaient pas encore développé l’art du tricot, de la confection de bonnets et de chapeaux : vous vous doutez bien que ceux vivant au Canada avaient bien besoin de cheveux sur la tête pour se réchauffer ! Et l’on connaît le risque du froid sur le cerveau – d’où l’importance de le maintenir au chaud.

En tout cas, nous remercions la préhistoire de nous avoir laissé ce beau cadeau ! 




3. Les secrets des cheveux en santé

La santé d’un cheveu débute au cœur du cuir chevelu. En bonne santé, le follicule pileux crée chaque jour des cellules appelées kératinocytes. Elles produisent à leur tour la kératine, protéine qui compose le cheveu et le rend solide !

En plus, c’est également au cœur du cuir chevelu que se passe l’acheminement des nutriments et oxygène nécessaire à la bonne croissance des cheveux.
Enfin, la glande sébacée, juste au-dessus du bulbe, se charge de produire le sébum : c’est grâce à lui que le cheveu est protégé et lubrifié.
Vous l’aurez donc compris, si le cuir chevelu est déséquilibré, c’est toute la chevelure qui en souffre !


4. Nous n'avons pas tous le même type de cuir chevelu

Comme pour la peau, il existe différents types de cuir chevelu :

Le cuir chevelu gras

Chaque personne produit du sébum. Par contre, certaines personnes en produisent plus qu’il n’en faut ! Ceci est déterminé par nos gènes, par nos hormones, mais également par la fréquence à laquelle on lave ses cheveux : trop souvent, le cuir chevelu est déréglé et produit trop de sébum pour se protéger. Pas assez, le sébum s’accumule en trop grande quantité…

Le cuir chevelu sec

Tout à l’inverse, le cuir chevelu peut aussi produire trop PEU de sébum ! Cela peut s’expliquer par une utilisation de produits trop agressifs pour le cuir chevelu, ou bien une utilisation abusive du shampooing ! Résultat : un cuir chevelu qui tiraille, des squames (pellicules) qui tombent… Il faut opter pour un shampooing hydratant, doux et respectueux de votre cuir chevelu !

Le cuir chevelu sensible

Et oui… comme la peau ou la personnalité, les cuirs chevelus ont différents niveaux de sensibilité ! Il y a les costauds, ceux qui supportent plus ou moins tout. Il y a les « normaux », ceux qui tolèrent jusqu’à un certain stade. Et puis il y a les sensibles… Ceux qui ne SUPPORTENT PAS les shampooings trop agressifs, les lissages ou les coiffures quotidiennes ! Ils vous font savoir leur mécontentement très rapidement : démangeaisons, pellicules, chute de cheveu.


À lire aussi: Shampooings, 5 règles pour bien les combiner


Découvrez le traitement pour cuir chevelu le plus adapté à vos besoins : Faites le diagnostic PHYTO.


5. Le cuir chevelu peut être déréglé

Plusieurs causes peuvent être à l’origine du dérèglement : il y a les facteurs propres au cuir chevelu, comme son état ou la tendance à avoir des pellicules.
Mais il y a aussi des facteurs externes : 

- La température, trop élevée ou trop basse, déstabilise le cuir chevelu. Parmi les symptômes, il peut y avoir une surproduction de sébum, une irritation du cuir chevelu…
- La pollution joue un rôle important dans le dérèglement : extrêmement fine, les particules de pollution peuvent entrer dans les pores du cuir chevelu.
- Le style de vie, comme le stress ou l’alimentation, influence grandement l’état du cuir chevelu. Le terme psychosomatique ne date pas d’hier !
- L’âge influence également l’état du cuir chevelu. Par exemple, les pellicules se déclenchent très souvent à l’adolescence, ou bien les cheveux s’affinent avec l’âge car l’activité du cuir chevelu n’est pas celle d’antan.
- La santé globale joue un grand rôle dans la santé des cheveux. Lorsque nous prenons des médicaments ou que nous suivons un traitement, ils libèrent des toxines qui s’évacuent en partie par le cuir chevelu. Plein de toxine, celui-ci devient « induré », c’est-à-dire qu’il manque de souplesse et cela nuit à la pousse de cheveux en santé. 


6. Les bons gestes à adopter pour le cuir chevelu

Face à ces constats, de NOMBREUX gestes sont à adapter pour prendre soin de son cuir chevelu :
- Le mouvement : se masser le cuir chevelu quotidiennement ou se brosser les cheveux favorisent le mouvement et donc la circulation sanguine et l’oxygénation du follicule pileux !
- L’alimentation : privilégier une alimentation équilibrée, plein de vitamines et d’acides gras afin d’apporter aux cheveux les nutriments dont ils ont besoin.
- Ne JAMAIS aller se coucher avec les cheveux mouillés (de la même manière que vous n’iriez pas vous coucher avec un maillot mouillé) : c’est un milieu propice à la prolifération des bactéries. Dormir les cheveux mouillés déshydrate le cuir chevelu, déséquilibrant le film hydrolipidique. En plus, il peut s’en dégager une odeur pas vraiment charmante… Cerise sur le gâteau : le cuir chevelu se resserre, de petits spasmes peuvent apparaître.
- Se laver le cuir chevelu : vous avez bien lu. On ne se lave pas « les cheveux » mais bien le cuir chevelu ! C’est bien lui qui a besoin que l’on retire le sébum et les impuretés ! Envie d’en savoir plus ? Lisez les 5 règles pour bien combiner les shampooings !
- Établir une bonne fréquence de lavage : le cuir chevelu, c’est comme cet ami qui ne veut pas être trop sollicité. Il ne faut pas laver le cuir chevelu trop souvent, au risque de le voir s’irriter et se dérégler !
- Le choix des produits : la règle d’or lorsqu’on choisit ses soins, c’est de sélectionner ceux faits pour répondre aux besoins de votre cuir chevelu. Avant ça, prenez le temps de bien diagnostiquer vos besoins ! Le shampooing sec peut être utilisé en cas d’extrême situation, mais il risque d’abimer et de déséquilibrer le cuir chevelu.
- Le choix des ingrédients : adieu silicone, toi qui étouffe mon cuir chevelu… Si le silicone est souvent utilisé dans les produits sur le marché pour ses effets brillance sur les cheveux, il est très mauvais pour le cuir chevelu puisqu’il l’étouffe et le dérègle !


À lire aussi: Shampooings, 5 règles pour bien les combiner

DIAGNOSTIC DE SOINS Découvrez votre rituel

JE DÉCOUVRE

À LIRE AUSSI